Thérapeute Holistique
émotion

Humain sans ses émotions – juste un être

Une fois de plus je suis tombée sur un post FB qui parlait du regret d’avoir ouvert le cœur. Des paroles remplies de déception et de douleur dont le contenu est à peu prés le suivant: « mon cœur est désormais fermé… je ne fais plus confiance à personne… je ne veux rien ressentir… ça suffit, c’est fini les souffrances… on peut compter que sur soi-même… ». Je comprends entièrement ce que vit le cœur dans une période pareille, quand on arrive à la conclusion qu’il vaut mieux ne rien éprouver pour ne pas être déçu(e) ou blessé(e). Je suis passée par là moi aussi, et… je suis ressortie de l’autre côté. Par ressortir de l’autre côté j’entends arriver à une conclusion complètement opposée. C’est une vision que j’ai envie de partager. Mais commençons par le début.

Pourquoi éprouvons-nous des émotions ? Pourquoi ressentons nous des choses ? Parce que nous sommes des êtres humains tout simplement ! Parce que nous sommes incarnés sur cette planète Terre, et ça fait partie de ce que nous sommes venus expérimenter ici. L’émotion est quelque chose de naturel et de basique pour nous. Elle nous permet d’évaluer le monde. Positive où négative, une émotion nécessite d’être vécue. C’est comme une respiration. Sans émotion nous serions juste des êtres errants, des consciences pragmatiques. Nous sommes avant tout une âme/un être qui s’incarne dans le corps. L’âme éprouve des émotions. Le corps lui aussi les ressent. Donc logiquement, l’émotion fait partie de nous, tels que nous sommes, ici, sur Terre. Alors pourquoi rejeter une partie de nous ? Pourquoi l’enfermer ? Puisqu’elle ne va partir nulle part. Plus longtemps on l’enferme, plus grande sera l’explosion. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions. Toute émotion que l’on vit est la bonne, et elle correspond complètement à notre état d’être du moment. On ne devrait pas regretter ou culpabiliser en se basant sur un jugement, une croyance que ce que l’on ressent n’est pas bien. De plus en plus d’enseignants spirituels félicitent la rencontre avec le soi authentique, qui a le droit de se sentir mal, triste etc. Même quand on est spirituellement évolué. Fini les bla bla sur la pensée positive sans préalablement éliminer les blocages.

Mais revenons au sujet. Qu’est-ce qui change quand nous nous renfermons pour ne plus ressentir quoi que ce soit ? Rien ! On ressent les émotions et on éprouve les sentiments comme avant. Sauf qu’on a dit à notre cerveau ne plus nous envoyer ces signaux. Par conséquence, une émotion, quand elle trouve une échapatoire, sort multipliée par dix pour nous montrer qu’elle est bien là. Par exemple, un crayon se casse dans notre main,  nous pleurons comme un bébé en tapant le coussin. Notre émotion est exagérée. Parce qu’il ne s’agit absolument pas de ce pauvre stylo mais d’une émotion enfermée depuis longtemps. Ça c’est concernant l’émotion prise  séparément, mais qu’est-ce qu’il se passe quand on perd la confiance dans les personnes, quand on ne s’ouvre plus? A ce niveau on commence à jouer avec les lois Universelles.

La première loi que l’on active ici est la fameuse loi d’attraction. Rappelons-nous comment elle fonctionne. Nous attirons ce que nous émanons. Nous attirons ce que l’on souhaite et aussi ce que l’on refuse, et ce que l’on fuit. En gros, on attire tout ce vers quoi notre énérgie est dirigée. Prenons les émotions “négatives” qui restent enfermées en nous, même quand on refuse de l’admettre. On fait bouillir l’angoisse, on nourrit  énergétiquement toute la douleur, toute la déception et la frustration. La boule grandit. Qui fait qu’il est impossible d’attirer autre chose que des événements désagréables et des personnes encore pires que celles qui nous ont blessés avant que nous nous enfermions. Nous créons nous-mêmes le trait noir de notre vie.

On entend souvent l’expression “fais confiance à la vie”. C’est aussi une loi très puissante de l’Univers. En faisant confiance on s’ouvre d’une manière positive, ce qui permet à toutes les choses favorables de venir à nous. Cela concerne aussi la confiance accordée aux gens. En faisant confiance on signale à l’Univers qu’on n’a pas peur, qu’on se sent en sécurité, ce qui attire la vie paisible sans danger. C’est la loi de l’attraction qui se met en route en conséquence pour confirmer notre état d’être. On ne peut pas rester fermé et attendre que le bonheur arrive tout seul.

Pour conclure, tout ce qui est dit dans cet article est juste un rappel, qu’il est inutile de refuser une partie de nous et de l’enfermer. On est ici pour vivre et jouir de la vie. Tout le reste, ce sont des leçons mises sur notre chemin pour que nous puissions évoluer, qui devraient être acceptées avec gratitude. Rester ouvert dans toutes circonstances est un choix de chacun. Moi j’ai fait ce choix. Bien évidement ce n’était pas facile, pas sans travail sur soi, travail de nettoyage des blocages causés pas des blessures du passé, travail de libération. Cela fait partie de l’apprentissage et de l’acceptation de soi. J’ai choisi d’affronter mes « démons » et les libérer. Aujourd’hui, je fais confiance à chaque nouvelle personne que la vie met sur mon chemin. Oui, il y a des chances que la confiance soit trahie. Et je suis prête à affronter ça, je n’ai pas peur. Mais honnêtement, depuis un bon moment je ne rencontre que des gens “bien”. C’est ça le retour de l’Univers pour notre confiance. L’âme qui nous habite ne descend pas sur Terre pour souffrir, elle est là pour profiter et apprendre. Laissons la apprendre dans l’amour.

Avec amour,

Alina

Photo: Pinterest.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *