Thérapeute Holistique
travail sur soi

Travail sur soi : est-il vraiment nécessaire?

La question que je me suis posée un jour : est-il vraiment indispensable ce fameux travail sur soi pour chacun de nous ? Puisque nous deviendrons de toute façon ce que l’on est censé devenir au cours d’une incarnation, la réponse serait « non ». Pour certaines personnes ce mode d’apprentissage n’est tout simplement pas inclus dans le programme. Oui, c’est un mode d’apprentissage en conscience. Cependant, le travail sur soi reste bénéfique. Il facilite largement les transitions aux niveaux supérieurs, les prises de conscience et la libération des blocages. C’est un moyen de conscientiser les changements qui se passent en nous sur le chemin de l’évolution et aussi de choisir les chemins les plus confortables. Ça reste le choix de chacun. Si on ressent l’envie de travailler sur nous – on le fait, dans le cas contraire – pas la peine de se forcer. Il est nécessaire de faire confiance à nos ressentis. Afin de comprendre le monde extérieur nous devons d’abord comprendre notre monde intérieur, apprendre à nous connaitre, nous accepter et nous aimer. Puisque, comme on l’entend souvent «l’Univers est en nous».

Quel est donc le but du travail sur soi ? Devenir meilleur/e ? La libération ? L’évolution ? La conscience de soi ? L’amour de soi ? L’amour inconditionnel ? La compréhension du monde ? L’harmonie ? L’alignement ? Franchement, tout peut être cité ici. Ce travail peut être effectué dans tous les domaines de notre existence. On choisit un but, puis un autre, et ça continue… L’objectif est d’évoluer dans le domaine choisi et puis globalement.

Le travail sur soi est devenu d’actualité pour un plus grand nombre de personnes depuis l’ascension de la Terre ces dernières années. L’augmentation de la vibration planétaire et d’autres changements ont un grand impact sur l’humanité. Nous sommes tous secoués à chaque nouvelle vague, à chaque nouvelle ouverture. Cela s’exprime au niveau énergétique, physique et émotionnel. Nous sommes souvent malades ou fatigués, nerveux face aux nouvelles vibrations, des crises émotionnelles « sans raison » sont très fréquentes. Alors que c’est notre ensemble énergétique qui est en train de changer sous l’influence des changements extérieurs, et il cherche à se libérer des anciens blocages qui deviennent nuisibles pour la pureté de la nouvelle énergie. Le corps essaye de suivre en se purifiant au travers des maladies. C’est un processus d’harmonisation.

Tenant compte de tout cela, dans mon propre travail sur soi, j’approche l’intégralité des aspects de l’être humain, notamment les trois principaux (de mon point de vue) :

  • Energétique (l’ensemble des corps énergétiques, structure, âme, conscience, être)
  • Psychologique (émotionnel ou mental)
  • Physique (corps physique avec ses organes)

Lequel est le plus important ? Ce serait plutôt l’aspect énergétique puisque c’est ce que nous sommes vraiment, c’est ce qui habite notre « véhicule charnel ». Et aussi parce que toutes les maladies, tous les changements sont d’abord visibles sur des corps énergétiques, dans la qualité de notre énergie, sur les chakras etc. C’est le corps physique qui suit les corps énergétiques (astral, éthérique, émotionnel,…), qui s’adapte et qui reflète notre état énergétique et pas l’inversement. Logiquement pour se soigner il est nécessaire de s’occuper de nos corps énergétiques d’abord.

Néanmoins, quand un souci est visible au niveau physique ou émotionnel et qu’on ne sait pas trouver la cause dans l’énergie, le travail peut être entamé par un autre bout. En commençant par la question « Pour quelle raison je ressens cela (cette émotion ou cette gêne) ? » afin de trouver la racine du mal être. Il est très important de conscientiser qu’il n’y a pas de mauvaise façon de se sentir ou de réagir. Nos émotions sont ce que nous sommes dans notre personnalité humaine. C’est normal de les ressentir dans l’état. Tout à pour but de nous faire réaliser quelle partie de nous a besoin d’attention.

L’être humain est conçu d’une manière très juste. Tous ce qu’il ressent dans son corps et dans son esprit est juste pour lui en ce moment précis. Et quand ce sentiment est désagréable, c’est qu’il est temps de comprendre ou de changer quelque chose. Ce sont des signaux. Le corps est une machine unique qui sait exactement ce qui est bien pour nous. Notre être ou âme+conscience (à un certain niveau une conscience avec ses âmes deviennent un seul être) est ce qu’il y a de plus profond en nous, qui se manifeste à travers notre structure énergétique, puis notre corps. Donc aucun élément n’est négligeable. Quand nous venons sur Terre, tous les aspects deviennent importants.

L’ensemble de ces aspects devrait être aligné, c’est-à-dire, avoir le même niveau vibratoire. C’est quand notre structure et nos corps montent au niveau de notre être suite à l’intégration de la vision du monde la plus juste pour nous. Dans cet état on est en harmonie avec soi-même, avec l’Univers, les blocages sautent facilement (car on est conscient de leur causes), on est en paix et on est conscient, conscient que tout est à sa juste place et qu’on est au bon endroit au bon moment.

Du point de vue « mécanique », le travail sur soi affecte notre structure énergétique, nos corps à travers des prises de conscience et l’élimination des blocages du passé. Les blocages disparus libèrent et permettent d’avancer, les prises de consciences ouvrent, élargissent notre vision du monde. Le plus on est léger et ouvert, le mieux notre être peut s’exprimer dans ce monde à travers notre structure et notre corps.

En parlant de la pratique, voici une technique d’élimination de blocages depuis l’aspect émotionnel ou psychologique que je trouve simple et efficace :

  1. Identification du blocage (c’est quoi exactement mon problème ?) A force d’y penser on ressent le chakra correspondant sollicité.
  2. Dans cet état on demande à notre être de nous montrer l’événement qui a causé ce problème. Laisser venir. Plonger dedans. Cela peut prendre du temps car un enchainement de plusieurs événements peut apparaitre avant que l’on identifie l’événement racine. Celui-ci est généralement accompagné d’une émotion forte, un agissement ou même une douleur dans le chakra correspondant, et des larmes. Le point désagréable est le fait qu’il est important de vivre cet émotion négative jusqu’à la libération, la compréhension de la vraie raison du blocage. Des fois, il est nécessaire de répéter la procédure plusieurs fois. D’autres fois, le problème revient quelque temps plus tard. Ce qui ne veut pas dire que le travail a été mal fait. Tout simplement, le blocage a été ancré à plusieurs niveaux et qu’on est prêt à passer au niveau suivant.
  3. Au niveau énergétique le blocage sort du chakra ou d’une autre partie du corps énergétique. On le fait brûler ou se transformer en lumière selon le ressenti par simple visualisation. Le « trou » doit être rempli par la lumière (par la visualisation) ou la matière énergétique correspondante (pour ceux qui savent faire) cela agit comme un pincement.

Il faut savoir que chaque nettoyage est généralement suivi par quelques jours de dépression car on peut comparer cette procédure à une petite opération chirurgicale.

Et les prises de conscience, comment les favoriser ? Je crois que la manière dont chacun intègre les choses est très individuelle. Il faut juste rester curieux, ouvert/e, flexible, à l’écoute de soi et dans l’acceptation. L’information nécessaire vient toujours au bon moment et quand on est prêt.

En ce qui concerne notre corps physique nous oublions souvent de l’aimer, l’écouter, de communiquer avec lui. Le corps est conscient, il ressent notre négligence et nous répond en conséquence par des maladies ou une basse vibration. Le travail avec le corps est aussi un travail sur soi.

Voici brièvement, ce que j’avais envie de partager au sujet du travail sur soi. J’espère que chacun qui a choisi ce chemin, puisse s’épanouir dans son travail sur soi à son rythme.

Avec amour,

Alina

Image credit: enaos.be

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *